Lexique

GALVANISATION

La galvanisation est un procédé de recouvrement de l’acier par immersion dans un bain de zinc fondu ou par électrolyse.
Pour ce faire, la surface des pièces doit être soigneusement préparée afin de permettre la réaction du zinc et de l’acier. C’est pourquoi, avant l’immersion, les pièces à galvaniser passent par trois stades :

Le dégraissage :

Le décapage :

Cette phase a pour objectif d’enlever tous les éléments étrangers qui pourraient empêcher la dissolution des oxydes de fer. Pour cela, l’acier est plongé dans une solution constituée de carbonate de sodium, de soude de détergents et de tensioactifs chauffés à une température de 60 à 80°.

Se fait à l’aide d’acide chlorhydrique additionné d’un inhibiteur et permet d’éliminer la calamine et certains autres oxydes présents en surface. Cette étape chimique est parfois, selon les produits, remplacée par un procédé mécanique : le grenaillage, qui va permettre d’éliminer la silice présente en surface.

Le fluxage :

Le trempage :

La dernière étape avant la galvanisation à proprement dite est une étape de prévention de ré oxydation de l’acier. Pour cela, les pièces sont plongées dans une solution aqueuse double de chlorure d’ammonium et de zinc chauffée à 60°C environ puis les pièces seront mises à sécher dans une étuve à une température de 120°C environ.

Après ces étapes préparatoires, l’acier est plongé dans un bain de zinc en fusion (température comprise entre 440 et 460°). Afin d’uniformiser l’épaisseur du dépôt, la pièce doit être sortie du bain à une vitesse de 0.5 à 1m.min environ.

Le revêtement ainsi appliqué procure à l’acier une protection tant physique qu’électrochimique.
Méfiez vous des appellations farfelues et choisissez bien la « galvanisation à chaud au trempé après fabrication »

LE THERMOLAQUAGE :

Le thermolaquage consiste à projeter au pistolet, en atelier spécialisé, une peinture en poudre, à base de liants (époxydiques, polyesters, polyuréthanes, acryliques ou polyamides), chargée électrostatiquement et thermodurcissable. La cuisson dans un four polymérise le revêtement en un film résistant et confère à celui-ci toutes ses caractéristiques de dureté, souplesse, couleur, brillance et de tenue dans le temps.

Peinture cuite au four pour une finition parfaite, une durée de vie du produit prolongée et une protection optimum de l’acier.

Cette finition colorée assure une tenue *supplémentaire *à la corrosion.

LA PLASTIFICATION :

La plastification consiste en la projection d'une poudre thermofusible dont le point de fusion se situe entre 160° et 220°

Propriétés essentielles de ce revêtement :

  • Il permet de créer une protection hermétique (telle une coquille d’œuf)
  • Il présente une épaisseur supérieure à 300 µ /mètre.
  • Il offre une très haute protection aux U.V dans un milieu tropical, permettant une garantie supérieure à 10 ans.
  • Il est élastique et souple : il supporte sans se détériorer toute torsion mécanique.

Il s’agit d’un revêtement neutre : totalement lisse, il ne peut attirer aucun organisme vivant (si des coquillages ou des algues s’y déposaient, ils ne pourraient pas s’y développer)

BAVOLET :

CONCERTINA :

partie supérieure oblique d'une clôture grillagée, supportant généralement un ensemble de fils barbelés tendus, renforçant le caractère anti-intrusif de la clôture.

Le fil barbelé concertina est un type de fil de fer barbelé arborant des lames de rasoir qui est disponible en grosses bobines qui peuvent être étendues comme un concertina.